L'attrait des Britaniques pour la Thaïlande est-il en train de s'essouffler ?

L’attrait des Britaniques pour la Thaïlande est-il en train de s’essouffler ?

L’attrait des Britanniques pour la Thaïlande est-il en train de s’essouffler ?

Autrefois une destination prisée des Britanniques, la Thaïlande voit son attractivité décliner de manière significative ces dernières années. En 2011, le pays avait enregistré près de 900 000 entrées de détenteurs de passeports britanniques. Toutefois, ces chiffres impressionnants pourraient être trompeurs, certains voyageurs étant comptabilisés à plusieurs reprises en raison de multiples entrées. Plus récemment, la dynamique semble avoir changé, avec une baisse notable du nombre de Britanniques qui choisissent la Thaïlande comme destination de vacances ou même comme nouveau foyer.

De nombreux facteurs influencent ce déclin. La concurrence accrue des destinations de l’Europe de l’Est et d’autres régions ensoleillées, des coûts de voyage en hausse et des obstacles bureaucratiques comme le fameux formulaire TM30 sont autant de raisons qui érodent l’attrait de la Thaïlande. De plus, les récits de Britanniques ayant des démêlés avec la justice locale ou confrontés à des factures médicales élevées après des accidents contribuent également à refroidir les ardeurs.

L’image autrefois perçue de la Thaïlande comme un havre de liberté semble aujourd’hui révolue. Le paysage des expatriés a évolué, avec moins de Britanniques choisissant de s’établir en Thaïlande. Les secteurs traditionnels qui attiraient les expats, comme l’industrie pétrolière et gazière, offrent moins d’opportunités, tandis que de nouveaux domaines voient la domination de compétiteurs d’autres nationalités.

Les retraités britanniques sont également touchés par l’inflation et l’augmentation des coûts des soins de santé, exacerbés par le gel des pensions britanniques. Cela peint un tableau plutôt sombre pour ceux qui envisageaient de passer leur retraite sous le soleil thaïlandais. Les discussions dans les cercles d’expatriés vibrent de mécontentement vis-à-vis des politiques fiscales thaïlandaises, poussant certains à envisager des alternatives dans des pays voisins comme le Cambodge ou le Vietnam.

Malgré ces défis, la Thaïlande continue d’attirer des touristes du monde entier, se rapprochant des chiffres de visiteurs pré-pandémie de 40 millions, grâce en grande partie à des visiteurs de Chine, de Russie et d’Inde qui bénéficient de facilités de visa. Cependant, l’intérêt des Britanniques pour les visas de long séjour, tels que le visa de résidence de longue durée de 10 ans, reste limité, ce qui souligne un changement dans les habitudes et les préférences de voyage.

En résumé, bien que la Thaïlande demeure une destination majeure sur la carte touristique mondiale, son attractivité pour les Britanniques est certainement en déclin, affectée par une série de facteurs qui remettent en question son statut de paradis tant pour les touristes que pour les expatriés britanniques. Alors que l’époque où la Thaïlande était synonyme d’exotisme et d’évasion semble s’éloigner, il sera intéressant de voir comment le pays évolue pour redéfinir son offre et attirer de nouveau ce marché traditionnellement vital.

Bonjour ! Je m'appelle Chris, j'ai 35 ans et je suis un Digital Nomad, expatrié en Thaïlande depuis début 2010. J’essaye de visiter au maximum la Thaïlande tout en développant mes activités sur Internet. J'adore découvrir de nouvelles cultures, rencontrer des gens inspirants et partager mes expériences. Mon site web, je l'espère vous guidera dans votre prochain voyage en Thaïlande.