Conseils essentiels pour une expatriation réussie en Thaïlande

Conseils essentiels pour une expatriation réussie en Thaïlande

Post-pandémie, la Thaïlande s’efforce de redynamiser son secteur touristique et espère retrouver la prospérité de l’ère pré-COVID-19. Prommin Lertsuridej, un haut fonctionnaire auprès du Premier ministre, a annoncé l’initiative de visas de séjour prolongé pour les touristes européens. Ce visa de 90 jours permettra de stimuler l’économie en incitant les visiteurs à prolonger leur séjour et à dépenser davantage sur le territoire national. Les projections financières pour 2024 sont optimistes, avec des revenus escomptés autour de 52 milliards d’euros provenant du tourisme.

La Thaïlande pour les retraités européens

Outre son attrait touristique, la Thaïlande représente un havre de paix pour les Européens aspirants à une retraite au soleil. Les villes de Bangkok, Phuket et Chiang Mai sont particulièrement prisées. Cependant, une expatriation réussie requiert une planification financière minutieuse allant de la gestion fiscale et des visas aux assurances et investissements immobiliers.

Options de visa pour les seniors

  • Visa de Résident de Longue Durée (LTR) : S’adressant principalement aux retraités confortablement établis, ce visa d’une durée de cinq ans, renouvelable, s’octroie à ceux qui peuvent attester d’un revenu annuel minimal de 73 000 euros. Une option est également disponible pour ceux dont les revenus se situent entre 36 000 et 73 000 euros annuels, à condition d’investir au moins 230 000 euros en Thaïlande.
  • Visa O-A non-immigrant : Destiné aux personnes de plus de 50 ans, ce visa autorise un séjour d’un an et stipule certaines exigences financières, comme des preuves de revenu mensuel ou de solde bancaire suffisant.

Restrictions immobilières et solutions

Creative real estate solutions breaking through the shackles of strict regulations

En Thaïlande, les achats immobiliers par des non-résidents sont soumis à certaines restrictions, dont la capacité limitée à ne posséder qu’une fraction des unités dans un immeuble. L’achat de terrain n’est pas permis directement aux étrangers, qui doivent passer par la création d’une entreprise locale pour contourner cette barrière. Le recours à un avocat expert en législation thaïlandaise est donc crucial.

Assurance-maladie pour les retraités expatriés

La possession d’une assurance privée est essentielle pour les retraités souhaitant s’établir en Thaïlande, car elle est souvent requise dans les démarches de visa. Pour le visa LTR, une assurance couvrant jusqu’à 46 000 euros, ou une caution de 92 000 euros pour les frais médicaux, est nécessaire. Les exigences pour le visa O-A sont encore plus rigoureuses.

Ressources et communauté pour expatriés

Courrier Expat, un service en ligne lancé en avril 2016, sert de ressource aux expatriés français avec des informations issues de sources internationales, alliant conseils d’experts, offres d’emploi et un espace communautaire. Les futurs expatriés peuvent y trouver des renseignements précieux et partager leurs expériences avec d’autres membres de la communauté.

Anticiper les démarches administratives, comprendre le marché immobilier local et choisir une assurance-maladie adaptée sont des étapes clés pour une expatriation sereine en Thaïlande. Avec de la préparation et des ressources appropriées, le pays promet un cadre de vie idyllique pour les personnes désirant y passer leur retraite.

Bonjour ! Je m'appelle Chris, j'ai 35 ans et je suis un Digital Nomad, expatrié en Thaïlande depuis début 2010. J’essaye de visiter au maximum la Thaïlande tout en développant mes activités sur Internet. J'adore découvrir de nouvelles cultures, rencontrer des gens inspirants et partager mes expériences. Mon site web, je l'espère vous guidera dans votre prochain voyage en Thaïlande.