Les vaccins pour la Thaïlande

Les vaccins pour la Thaïlande

0 640
vaccin thailande
Liste des vaccins conseillés avant de partir en Thaïlande

Le Siam est une destination de rêve pour les vacances mais c’est également un pays tropical en voie de développement qui comporte certains dangers pour votre santé.

Il n’y a pas lieu de dramatiser, mais bien qu’aucun vaccin ne soit obligatoire pour la Thaïlande, il est préférable de prévenir tout risque de maladie en procédant à quelques injections communément recommandées.

Liste des vaccins pour la Thaïlande

La liste ci-dessous n’est donnée qu’à titre indicatif. Seul votre médecin est en mesure de décider quels sont les vaccins qui doivent vous être administrés avant votre départ pour le Royaume de Siam.

Diphtérie

La diphtérie est une grave infection de la gorge qui se transmet de personne à personne par voie aérienne. Si vous avez déjà été vacciné contre la diphtérie, assurez-vous que l’injection date de moins de 10 ans. Dans le cas contraire, il faudra procéder à un rappel.

Le vaccin contre la diphtérie doit être réalisé au moins 1 jour avant le départ pour la Thaïlande.

Hépatite A

L’hépatite A peut être contractée par des aliments ou de l’eau contaminés. Le virus se loge dans l’intestin et attaque l’organisme provoquant fièvres et fatigue. Il n’existe aucun traitement pour guérir un patient atteint. La vaccination contre l’hépatite A consiste en deux injections à 12 mois d’intervalle pour une protection sur 25 ans. La première injection protègera effectivement le corps 1 semaine après inoculation du vaccin.

Notez que vous pouvez combiner le vaccin contre l’hépatite A et celui contre l’hépatite B avant de partir au Pays du Sourire.

Hépatite B

L’hépatite B s’attrape par le sang, les relations sexuelles ou encore la salive. La vaccination contre cette maladie consiste en 2 injections à 4 semaines d’intervalle puis d’une troisième six mois plus tard. Il faudra donc procéder à la première injection 4 semaines avant le départ et procéder à la seconde sur place si votre voyage se prolonge au-delà d’un mois.

Tétanos

Le tétanos est l’une des complications possibles d’une plaie ouverte qui rentre en contact avec des sols contaminés. Si votre vaccin contre le tétanos date de moins de 10 ans, aucun rappel n’est nécessaire. Si, comme chez beaucoup, il remonte à l’enfance alors un rappel s’impose au plus tard la veille du départ en Thaïlande.

Notez que le vaccin contre le tétanos est souvent administré en même temps que celui contre la diphtérie.

Fièvre jaune

Si vous transitez par un pays touché par la fièvre jaune, alors il vous sera demandé un certificat de vaccination à jour contre cette maladie à l’entrée sur le territoire souverain de la Thaïlande. Dans le cas contraire, l’injection est inutile.

Si nécessaire, le vaccin contre le fièvre jaune doit être réalisé au moins 10 jours avant votre départ.

Rage

La rage, bien qu’elle ne soit très répandue, existe toujours en Thaïlande. La vaccination contre cette infection nécessite trois injections à J, J+7 et J+28. De fait, il faut débuter le processus de vaccination 4 semaines avant d’embarquer pour l’Asie.

Encéphalite japonaise

L’encéphalite japonaise est causée par un virus transmis par les moustiques en zone rurale. La vaccination contre cette infection consiste en trois injections espacées de deux semaines pour une protection de 2 ans. Il faudra donc débuter la procédure 4 semaines avant le départ pour la Thaïlande.

Les voyageurs se cantonnant aux zones urbaines et touristiques n’ont pas besoin d’être vaccinés contre l’encéphalite japonaise.

Conclusion sur les vaccins pour la Thaïlande

Bien se vacciner avant de se rendre au Pays du Sourire est capital pour assurer à votre organisme une protection optimum contre les virus et parasites qui sévissent en Asie du Sud-Est. Ne faites pas l’impasse sur les démarches nécessaire pour recevoir tous les injections recommandées par votre médecin traitant, même si elles sont coûteuses. N’oubliez pas que leur prix est peu de chose en comparaison avec votre bonne santé !

Notez-bien qu’il n’existe pas de vaccin contre le paludisme… Alors prudence ! Enfin, même si un vaccin contre le paludisme n’existe pas à ce jour, pensez à envisager le recours à un traitement préventif si votre itinéraire de voyage le suggère. Pour plus d’informations concernant le paludisme, merci de vous reporter à l’article dédié au paludisme en Thaïlande.

Crédit photo : https://www.flickr.com/photos/niaid/



NO COMMENTS

Leave a Reply