Se déplacer à Phuket

Se déplacer à Phuket

0 3653
transport phuket
Se déplacer à Phuket

Les moyens de transport à Phuket

Phuket est une grande île avec suffisamment d’options de transport pour vous conduire là où vous le désirez. Vous pouvez aisément découvrir à pied un grand nombre de stations balnéaires et de sites touristiques, mais pour des excursions plus lointaines, vous avez à disposition des moyens tels que tuk-tuk, taxi, autobus, moto-taxi ou véhicule privé de location.

Même si le réseau des transports est bien développé sur Phuket, il est certainement plus pratique d’avoir son propre véhicule pour se déplacer à loisir et éviter les tarifs à la course, devenus prohibitifs ces dernières années. En voiture ou à moto, vous avez le loisir d’explorer tous les sites de l’île, y compris les plus isolés, et pour bien moins cher qu’en transport public. Les principaux moyens de transport à Phuket sont décrits ci-dessous.


Se déplacer en tuk-tuk

En vous promenant dans la rue, vous entendrez sans aucun doute les mots familiers de « tuk-tuk », régulièrement criés à votre intention même s’il est clair que vous ne cherchez pas ce genre de transport. On trouve ces tuk-tuks attendant des clients près de toutes les plages populaires. Le plus souvent rouge vif ou jaune, ils ressemblent davantage à des super minivans qu’aux trois-roues traditionnels qu’on peut voir à Bangkok et ailleurs. Les passagers apprécieront probablement leur première course dans de tels véhicules, surtout dans les modèles criards équipés de néons, de lumières clignotantes et d’une sonorisation tapageuse.

Désagréments

Les tuk-tuks vous conduiront n’importe où, mais leurs tarifs sont si excessifs qu’on dirait un syndicat organisé ou un monopole, d’ailleurs familièrement appelé « mafia tuk-tuk ». Ils reçoivent constamment mauvaise presse et les médias rapportent d’innombrables intimidations et violentes disputes entre chauffeurs et touristes. Dans quelques cas extrêmes, des passagers battus ont même dû être hospitalisés après leur refus de payer une somme astronomique. L’anarchie, diront certains. Il y a cependant des lieux où les chauffeurs de tuk-tuk essayent d’améliorer leur réputation, mais cela demandera sûrement du temps. Les gouvernements de certains pays sont allés jusqu’à déconseiller à leurs citoyens l’utilisation des tuk-tuks de Phuket ! Cette situation constitue un sujet de discorde permanent qui n’est pas prêt de connaitre son épilogue.

Tarifs typiques

Faites en sorte d’éviter l’arnaque des tuk-tuks autant que possible. Cependant il n’y a parfois pas d’autre solution quand l’heure est tardive ou que vous êtes pressé de rentrer. Assurez-vous de marchander très dur, car les tarifs à Phuket sont véritablement exorbitants, bien plus qu’ailleurs en Thaïlande. Des prix standards sont supposés être appliqués, mais ne sont presque jamais respectés et il n’y a aucun compteur dans les véhicules. Si vous avez de la chance, il vous en coûtera un minimum de 100 bahts pour une course brève ; pour un voyage plus long, comptez au moins 500 bahts. Vous remarquerez que les Thaïlandais n’utilisent pratiquement pas les tuk-tuks au vu de ces tarifs exagérés manifestement destinés aux touristes.
Tarifs typiques en tuk-tuk entre quelques destinations populaires.

Destination
Exemple de tarifs

De l’aéroport à Patong
800 – 1000 bahts

Dans Patong
150 – 200 bahts

De Patong à Karon
300 – 350 bahts

De Patong à Kata
400 – 450 bahts

De Patong à Phuket Town
500 – 600 bahts

De Karon à Kata
200 – 300 bahts

De Karon à Phuket Town
500 – 600 bahts

De Kata à Phuket Town
500 – 600 bahts

Se déplacer en taxi

Des taxis officiels avec compteur sont disponibles surtout près de l’aéroport et de Phuket Town, et représentent un moyen de déplacement sûr, climatisé, rapide et pratique si vous avez des bagages encombrants et peu de temps devant vous. Ils sont supposés se servir de leur compteur, mais ne le font presque jamais, alors demandez-leur de l’allumer ou négociez un prix fixe avant qu’ils se mettent en route. Leurs prix sont généralement moins élevés que ceux des tuk-tuks. À l’aéroport, on trouve près de la sortie principale une station de taxis facilement repérable. Tenez compte qu’au tarif de base s’ajoutent une taxe d’aéroport de 100 bahts et d’éventuels suppléments comme le transport de bagages.

Dans certains endroits de Phuket et aux heures de pointe, les taxis peuvent devenir rares, mais il existe également un bon nombre de taxis sans licence. Bien qu’appliquant des tarifs plus élevés, ils offrent une alternative pratique et sont faciles à trouver. La plupart des hôtels et des centres de villégiatures peuvent vous commander un taxi officiel, autrement difficile à obtenir dans les principales stations balnéaires en raison de la pression exercée par la mafia tuk-tuk. Prévoyez de payer environ 500 bahts pour le trajet Phuket Town – Patong Beach.


Se déplacer en moto-taxi

Vous adorerez les omniprésentes moto-taxis ou « taxi moto-saï » comme les appellent les Thaïlandais. Leurs conducteurs sont postés jour et nuit à divers emplacements stratégiques comme les centres commerciaux ou les coins de rues. Ils sont aisément reconnaissables à leurs vestes de couleurs vives et aux numéros identifiant leur groupe. Ils vous emmèneront n’importe où pour un tarif en général bon marché. Le seul inconvénient reste par temps pluvieux, lorsque la sécurité est moindre et que vous finissez trempé de la tête aux pieds – si d’ailleurs vous arrivez à persuader le conducteur de rouler sous la pluie.

Tarifs

Les tarifs sont souvent moins chers pour les Thaïs, mais avant de vous asseoir sur la selle et d’annoncer où vous souhaitez vous rendre, n’oubliez pas de négocier le prix. On peut vous demander de 40 à plusieurs centaines de bahts selon la destination, ce qui de toute façon sera moins cher qu’en tuk-tuk ou en taxi pour le même voyage.

Sécurité

Malheureusement, il est bien rare que le passager se voie remettre un casque, accessoire essentiel à la sécurité ! Comme dans beaucoup d’autres lieux en Thaïlande, le casque symbolique du conducteur voyage dans un panier à l’avant de la moto, pour être enfilé en hâte près des feux tricolores ou des endroits surveillés par la police. Toutefois, personne ne semble guère s’en soucier. Indépendamment des dangers inhérents à ce type de transport, les moto-taxis représentent une option commode et largement disponible, surtout pour les trajets en ville.


Se déplacer en songthaew

Ces véhicules bleus sont d’ordinaire de simples petits bus ou des camions aménagés avec une plage arrière couverte et deux rangées de sièges à l’intérieur (en thaï, songthaew signifie littéralement « deux planches »), et constituent un moyen très bon marché pour se déplacer dans l’île. Leur destination est indiquée en anglais à l’avant et vous devez taper sur le toit ou crier à l’attention du conducteur pour descendre à l’endroit voulu, car il n’y a pas d’arrêts définis. Le prix, de 15 à 35 bahts selon la destination, est affiché dans le véhicule et se règle à votre descente. Les songthaew circulent surtout la journée et jusqu’en début de soirée suivant des itinéraires majeurs qui rayonnent dans toute l’île depuis Phuket Town. Comme il n’existe pas de routes pratiques entre les plages, de grands détours sont parfois nécessaires pour rejoindre la ville de Phuket.

Où…

À Phuket Town, on les trouve en masse sur Ranong Road dans le centre-ville ; ailleurs, ils semblent passer environ toutes les 20 minutes. La meilleure stratégie est de patienter jusqu’à en voir arriver un. À Patong, les songthaews croisent fréquemment sur la route de la plage (Patong beach). Contrairement à Pattaya où ils sont idéaux pour se déplacer à toute heure du jour et de la nuit, ils restent malheureusement timides dans les principales zones touristiques de Phuket à cause des pressions de la mafia tuk-tuk.


Bus de l’aéroport

Le bus public de l’aéroport est le moyen de transport le plus économique entre l’aéroport et Phuket Town. Le prix est fixé à 85 baht et le service fonctionne presque chaque heure de 06h00 à 19h30. Le bus marque des arrêts fréquents entre l’aéroport de Phuket et le terminus de Phuket Town. Pour les stations balnéaires telles que Patong Beach, Karon et Kata, descendez à l’arrêt de Surakul Stadium pour une autre ligne, ou allez jusqu’à Phuket Town pour prendre une correspondance et poursuivre votre route.


Minibus

Ce sont de petits bus jaune et vert à tarif bon marché qui circulent en général de 06h00 à 20h00 dans Phuket Town et les environs. On trouve des arrêts clairement indiqués dans un grand nombre de rues et à proximité des hypermarchés Tesco et Big C. Toutefois, ces minibus ne sont pas disponibles ailleurs dans l’île.


Location de moto

Louer une moto et visiter l’île à votre propre rythme est l’une des options les plus souples et les plus agréables, surtout pour celui qui aime établir son propre calendrier et rester totalement indépendant du monopole des tuk-tuks et des taxis. Se déplacer à moto a pour principal avantage de vous libérer des transports publics souvent erratiques et trop coûteux. C’est aussi l’idéal lorsqu’il faut aller au supermarché à 4 heures du matin pour vous ravitailler en bières et en cigarettes. D’accord, ce n’est pas drôle par mauvais temps, mais vous n’êtes pas pressé, n’est-ce pas ?


Mobylettes et scooters

À Phuket, il semble que toute agence de voyage, tout hôtel, bar, restaurant et même inconnu peut vous proposer de louer une motocyclette. Le choix le plus avisé consiste sans doute en un petit scooter 125cc comme un Honda Click ou un Yamaha Fino, extrêmement maniables et étonnamment nerveux. Les personnes plus imposantes préfèreront peut-être un engin plus robuste avec une suspension appropriée tel le Honda Airblade, le Suzuki Hiyate ou l’excellent Yamaha Nuovo avec son surcroît de puissance de 10cc.

Dans les environs de Patong, la plupart des scooters se louent entre 200 et 250 bahts la journée, mais on peut bénéficier d’offres plus avantageuses, surtout à l’écart des sites touristiques. Si vous avez de la chance, un Yamaha Nuovo tout neuf vous reviendra à 180 bahts par jour et même moins en cas de location plus longue. Pour celui capable de piloter un cyclomoteur semi-automatique à vitesses, le Honda Wave représente une variante très bon marché à 100 bahts par jour. Dans tous les cas, vous devrez fournir une pièce d’identité et déposer une caution (normalement de 1000 bahts), mais évitez de laisser votre passeport. Avant le départ, contrôlez soigneusement le cyclomoteur et signalez tout dommage au cas où on essaierait plus tard de vous reprocher petites bosses et éraflures présentes avant votre location.


Motos sportives et choppers

Grosses motos sportives et choppers au look original sont assez populaires sur Phuket. Pas vraiment adaptés sur les routes encombrées ou étroites de Patong Beach, ces engins se révèlent impeccables dans la circulation fluide des zones moins peuplées de l’île. Il n’y a rien de réellement comparable à la sensation et à la puissance d’une sportive capable de dépasser n’importe quel véhicule avec aisance. À Patong, des dizaines d’endroits sur la route de la plage proposent des locations pour des prix allant de 500 et 1000 bahts par jour suivant le modèle. Ces motos sont appréciées des touristes et des expatriés, qui préfèrent les modèles puissants pour des raisons évidentes. Sauf si vous êtes déjà un motard expérimenté, il n’est pas conseillé de piloter sur l’île une moto à boîte manuelle.

Dangers et ennuis

La plupart des motos de location ne s’accompagnent pas d’une assurance adéquate. Il est donc important de bien comprendre les risques de la conduite à Phuket, car la plupart des Thaïlandais ne possèdent pas de permis de conduire. À moins que vous ayez un permis moto valide, vous pourriez écoper de graves ennuis en cas d’accident. Les étrangers sont toujours tenus pour responsables et risquent d’assumer le coût des dommages même s’ils ne sont pas en tort. La vie est ainsi faite en Thaïlande. Ne pas avoir de permis ou d’expérience de la conduite n’est cependant pas un obstacle à la location d’une moto.
La sécurité routière aussi est un problème compte tenu du style de conduite de nombreux habitants de l’île, comme ignorer les stop, vous couper la route, rouler sans phares ni rétroviseurs, prendre à contresens ou conduire ivre… La liste est longue. Ces tristes exemples se produisent tout le temps à Phuket et dans le reste du pays. Sur l’île, le port du casque est obligatoire sinon vous risquez une amende de plusieurs centaines de bahts, et autant d’autres encore pour chaque infraction que la police pourra vous reprocher, comme celle de ne pas posséder de permis. Curieusement, la contravention payée (souvent dans la rue même), vous êtes libre de reprendre votre route en continuant d’enfreindre la loi. Il est déconseillé aux débutants sans expérience des routes thaïlandaises de louer une moto à Phuket, et nous avertissons les autres qu’ils feront probablement face à des problèmes, mais connaîtront également d’agréables moments de conduite.


Location de voiture

Louer une voiture est une excellente façon d’explorer Phuket dans un confort climatisé ou à l’abri des intempéries, et qui vous permet de gagner des lieux éloignés comme Krabi et Ranong en à peine quelques heures. Plusieurs agences internationales de location de voiture réputées comme Avis, Hertz et National ont des bureaux à l’aéroport, à Phuket Town ou Patong, mais on trouve assez facilement aussi des agences locales. Les prix typiques vont de 800 bahts la journée pour un modèle économique ou une jeep, à 1500 bahts pour un véhicule à hayon comme la Honda Jazz et jusqu’à 2500 bahts pour une berline plus grande ou un SUV. La plupart des agences proposent la livraison gratuite du véhicule à l’endroit convenu ainsi que des réductions en cas de location de longue durée. Il est intéressant de noter que les prix varient sensiblement selon la saison touristique.

Toutes les recommandations de prudence et les mises en garde habituelles s’appliquent à la location de voiture, comme par exemple celles de posséder un permis valide et de vérifier soigneusement les risques couverts par l’assurance. Il s’avère un peu moins dangereux de conduire sur les routes thaïlandaises en voiture qu’en moto, car vous êtes beaucoup mieux protégé contre les blessures physiques, mais mieux vaut néanmoins faire preuve de prudence et adopter une conduite préventive.

Les numéros de téléphone de plusieurs agences de location sont fournis ci-dessous.

Avis
+66 (0)89 969 8674

Braun
+66 (0) 76 288 928

Budget
+66 (0)76 327 744

Hertz
+66 (0)76 328 545

National
+66 (0)76 328 388

Thai Rent A Car
+66 (0)76 236 550


Bateau

On l’oublie vite, mais il est possible de voyager sans difficulté de plage en plage grâce à un bateau traditionnel à moteur, qui se loue normalement à la course, à l’heure voire à la journée. Le bateau ne constitue pas le moyen de transport le moins cher, mais reste tout de même bien pratique. Divers services de ferry et de hors-bord assurent des liaisons entre les principaux ports de Phuket, comme Rassada Port à Phuket Town ou Chalong Bay, et les îles voisines.

Crédit photo :

Chris a 34 ans et habite en Thaïlande depuis début 2010. Authentique nomade numérique autodidacte, il vivote de ses différentes activités sur Internet depuis huit ans. Il a choisi de créer ce site pour partager avec ses lecteurs sa véritable passion pour son pays d'accueil : la Thaïlande.

SIMILAR ARTICLES

phuket

0 841
histoire phuket

0 714


NO COMMENTS

Leave a Reply