Guide de Surin, l’incroyable ville des éléphants

Guide de Surin, l’incroyable ville des éléphants

0 608
surin issan
Guide de Surin : l'incroyable ville des éléphants

Présentation de Surin

Il y a bien longtemps, à une époque où elle était appelée Banteay Srok, la ville de Surin était une puissante forteresse khmère veillant sur la stabilité de sa région. Suite à la chute de l’Empire d’Angkor, ce glorieux passé militaire tomba progressivement dans l’oubli et les fortifications de la citadelle laissèrent petit à petit la place aux modestes cabanes de bambou d’un village de paysans siamois.


Surin de nos jours

Il faudra attendre le XXème siècle pour que Surin émerge à nouveau de l’anonymat pour devenir capitale provinciale et siège d’un célèbre festival consacré aux éléphants, se tenant chaque année au mois de Novembre.

S’il ne reste aucune trace physique du passage de l’Empire d’Angkor dans la ville (les ruines ont complètement disparues), son influence culturelle est toujours bel et bien présente avec notamment de nombreux habitants parlant autant le Thaï que le Khmer au quotidien.

La région de Surin compte bien quelques ruines ici et là mais c’est aujourd’hui pour ses éléphants qu’elle est principalement connue et reconnue à l’international. La capitale provinciale accueille un musée entièrement dédié à ces animaux emblématiques du Siam alors que le village de Baan Ta Klang, plus au Nord, leur est depuis longtemps entièrement voué.

En dehors de la période du festival des éléphants, Surin est une ville sympathique mais sans plus. Elle fait néanmoins une bonne base arrière pour explorer la région, ses ruines, ses villages de producteurs de soie et Baan Ta Klang.

De Surin, il vous sera facile de passer au Cambodge – si vous le souhaitez – grâce à un service de mini van qui pourra vous faire traverser au niveau du poste de Chong Jom / O Smach.


Activités dans la région de Surin


Surin Elephant Festival

Cela fait plusieurs siècles que les habitants de la région de Surin sont connus à travers toute la Thaïlande pour leur talent à capturer et dresser des éléphants sauvages. Dans les années 1960, les autorités locales décidèrent de célébrer cette relation si particulière entretenue avec ses animaux grandioses en organisant un festival annuel, au mois de Novembre, leur étant entièrement consacré.

Bien que les festivités soient planifiées sur une dizaine de jours, c’est au cours du premier weekend que se tient le gros des animations. L’occasion d’assister à des courses d’éléphants, des matchs de football et des shows divers dont je vous laisse la surprise. Le clou du spectacle est bien entendu la célèbre reconstitution de bataille médiévale impliquant des cornacs et leurs montures mais également des centaines de soldats à pied: impressionnant !


Le site de Ta Muan

Situé sur la frontière avec le Cambodge, Ta Muan est un site historique accueillant trois temples distincts : Ta Muan, Ta Muan Tot et Ta Muan Tom. Ta Muan est le plus petit des trois. Construit au XIIIème siècle, il servait de lieu de halte et de repos aux voyageurs sillonnant la route allant de Phimai à Angkor, capitale de l’Empire khmer.

Ta Muan Tot était, quant à lui, un complexe couplant un temple et un hôpital. Si les ruines de l’édifice religieux sont encore visible aujourd’hui, l’hôpital, construit en bois, a lui complètement disparu. Construit loin de tout centre urbain, les historiens s’accordent à penser que le lieu devait accueillir des malades contagieux qu’il était nécessaire d’isoler.

Ta Muan Tom se situe juste sur la frontière avec le Cambodge. Vous y croiserez de fait un bon nombre de militaires, en uniforme noir, patrouillant le long de la ligne imaginaire fixant la limite du territoire du Royaume de Siam. Le temple date du Xème siècle et est malheureusement en assez mauvais état de conservation malgré les efforts des autorités locales et nationales pour le restaurer.


Baan Ta Klang

Ce petit village, situé au Nord-ouest de la province de Surin, est aujourd’hui l’un des sanctuaires d’éléphants les plus connus de Thaïlande. Les visiteurs pourront y découvrir une méthode saine et respectueuse de dressage de ces mammifères géants.

Outre son aire d’entrainement, Baan Ta Klang dispose d’un petit musée et d’un centre de recherche, le Surin Elephants Study Center. Des activités interactives au contact des éléphants sont proposées quotidiennement aux touristes pour les divertir et les informer.

Le Elephants Study Center tient lieu de pôle de recherche mais également d’orphelinat et d’hôpital pour les éléphants de toute la Thaïlande, gravement blessés, abandonnés ou maltraités.

Sur place vous trouverez quelques restaurants simples mais sympathiques ainsi que des magasins de souvenirs. L’admission est de 50 bahts par personne.


Baan Tha Sawang

Baan Tha Sawang est un village de tisserands spécialisé dans la confection de pièces en soie selon des méthodes de travail traditionnelles. L’occasion de découvrir un savoir-faire ancestral dans un cadre agréable composé d’ateliers typiques entourés de jardins verdoyants.

Le site permet de découvrir chaque étape de la production des étoffes, du tissage à la teinte. Vous pourrez bien évidemment faire votre shopping sur place. Les tarifs sont particulièrement intéressants comparés à ceux pratiqués sur Bangkok par exemple.

Crédit photo : https://www.flickr.com/photos/hygienematters/

SIMILAR ARTICLES

nakhon ratchasima

0 506
nakhon phanom thailande

0 485


NO COMMENTS

Leave a Reply