Environnement et pollution en Thaïlande

Environnement et pollution en Thaïlande

pollution thailande
Environnement et pollution en Thaïlande

Depuis le milieu des années 90, la Thaïlande a officiellement fait de la protection de l’environnement une priorité dans le cadre d’une politique de développement durable visant à une évolution maîtrisée et à une stabilité sur le long terme. Mais la croissance fulgurante de la Thaïlande et son passage de statut de société agraire à celui de société industrialisée a engendré une série de problèmes environnementaux graves que le Pays du Sourire à toute les peines du monde à résoudre.

Les challenges sont aujourd’hui nombreux pour la Thaïlande. Le pays doit se confronter à des problématiques de la plus haute importance comme la pollution de l’air, celle de l’eau, l’érosion des sols, la disparition de la vie animale sauvage ou encore le traitement des déchets toxiques produits par l’industrie. En 2004, la pollution et ses conséquences ont coûté entre 1,6 et 2,6% de son produit intérieur brut annuel au Pays du Sourire.


La déforestation en Thaïlande

En 1961, la Thaïlande était recouverte à 53% par des forêts et des jungles. En 1998, il n’en restait plus que 25%. Depuis, le gouvernement thaïlandais a pris des mesures législatives radicales pour endiguer le phénomène de déforestation. Mais le mal est fait et le Pays du Sourire paie encore aujourd’hui les conséquences de ses choix d’antan qui ont depuis sérieusement portés préjudice aux sols et cours d’eau ainsi que la biodiversité à l’échelle nationale.


La pollution de l’air thaïlandais

Le développement industriel fulgurant de la Thaïlande a eu pour conséquence de considérablement dégrader la qualité de l’air dans certaines zones du pays. Bangkok et ses quatre provinces voisines (Nonthaburi, Pathum Thani, Nakhon Pathom et Samut Prakan) comptent 20% de la population thaïlandaise et la moitié des usines du pays. Dans cette région de Thaïlande, l’effet conjugué de la pollution industrielle et de la pollution domestique impacte très largement la qualité de l’air et des eaux notamment à cause du manque cruel de traitement des déchets toxiques rejetés dans la nature par les usines.

Les sources de pollution de l’air en Thaïlande sont multiples: gaz d’échappement, rejets industriels toxiques, déchets liés à la production d’énergie, déchets liés à l’agriculture, incinérations en déchetterie…

Le Pollution Control Department de Thaïlande est l’entité en charge de travailler à la réduction de la pollution au Pays du Sourire. Depuis plusieurs années déjà, le PCD a mis en place un certain nombre de programmes visant à la réduction de la pollution de l’air qui semblent lentement porter leurs fruits.


La pollution des eaux au Siam

La pollution des eaux en Thaïlande est probablement le plus important problème environnemental auquel doit faire face la Thaïlande. Malgré les pluies abondantes que connait le pays en période de mousson, la Thaïlande connait régulièrement des situations de sécheresse notamment dans le Nord-Est du pays.

En 2002, la Thaïlande disposait de moins de réserves d’eau par habitant que n’importe quel autre pays d’Asie. De plus un tiers de cette eau est considérée comme impropre à la consommation notamment à cause des déchets domestiques et industriels déversés dans les différents cours d’eau du pays sans traitement préalable. Comme pour la pollution de l’air, c’est la région centrale de Thaïlande qui détient les chiffres les plus catastrophiques en terme de qualité des eaux.

Les côtes thaïlandaises ont elles aussi à faire face à leur lot de pollution. Le golf de Thaïlande est très largement pollué par les eaux usées en provenance des villes et des usines du pays. Des pics de pollution inquiétants ont été enregistrés aux embouchures des fleuves Chao Phraya, Tha Chin, Pak Panang, Pattani et Ranong.

Globalement, les eaux côtières de Thaïlande sont néanmoins considérées comme propres et les problèmes de pollution en bord de mer sont, pour l’heure, relativement localisés. Cependant la situation se dégrade rapidement et la biodiversité marine souffre aujourd’hui très largement des déchets divers générés par l’activité humaine, de la pêche intensive ainsi que du tourisme de masse.

La pollution des eaux en Thaïlande est aussi un vrai problème de santé publique qui affecte chaque année des dizaines de milliers de personnes. Les maux liés à cette pollution sont multiples: diarrhées, dysenterie, typhoïde, maladies de la peau, cancers ou bien encore malformations et déficiences mentales chez les nouveaux-nés et enfants en bas âge.

Le gouvernement thaïlandais s’est attaqué au problème en investissant largement dans des usines de retraitement des eaux usées et en renforçant progressivement la législation en terme de normes environnementales. Il est actuellement trop tôt pour savoir si les mesures prises seront suffisantes pour mettre un terme à la principale menace environnementale planant sur la Thaïlande.

Crédit photo : https://www.flickr.com/photos/thibaud_saintin/

SIMILAR ARTICLES



NO COMMENTS

Leave a Reply