Dépassement de durée du visa en Thaïlande

Dépassement de durée du visa en Thaïlande

0 3915
visa thailande
Un visa pour la Thaïlande

Dépassement de durée du visa en Thaïlande (overstay)

On vous l’a dit et répété : ne dépassez pas la durée de votre visa ou de votre exemption de visa en Thaïlande. Le loi stipule qu’en cas d’overstay, le contrevenant s’expose à une amende de cinq cent bahts par jour sur un maximum de vingt jours. Ce qui ferait donc en théorie dix mille bahts au maximum. Dans la réalité, le maximum serait de quarante jours, ou du moins, l’amende maximale est de vingt mille bahts.

Il paraîtrait que si l’overstay est d’une durée de moins de 24 heures, aucune amende n’est infligée. Cependant, il m’est arrivé d’être dans ce cas là, et plutôt que d’éviter l’amende, ou même de devoir payer 500 bahts pour un jour de dépassement, j’ai eu une amende de 2000 bahts. Il paraîtrait donc également que ces amendes sont un peu distribuées à la tête du client, ou comme le stipule la loi, au bon vouloir de l’officier de l’immigration.

En cas de dépassement de la durée de votre visa en Thaïlande, mieux vaut ne pas attendre de vous faire attraper. Dirigez-vous vers l’aéroport le plus proche, payez votre amende au bureau des overstay, et quittez le sol thaïlandais. Dans ce cas là, il y a de fortes chances que le simple fait de payer l’amende suffise à régler le problème de dépassement de la durée du visa, et vous pourrez même revenir en Thaïlande dès le lendemain.

J’ai rencontré une fois un français dans un petit village près d’Ubon Ratchatani, vivant en concubinage avec une Thaïlandaise et paisiblement installé dans la ferme familiale. Il était en dépassement de durée de son exemption de visa de trente jours depuis presque deux ans. Ça ne l’inquiétait pas plus que ça, car il était déjà dans le même cas deux ans auparavant, il avait simplement prit l’avion depuis Bangkok pour rendre visite à sa famille en France après avoir payé ses vingt mille bahts d’amende. Pas de tampon rouge, pas de personna non grata. Il s’était juste bien fait gronder au bureau des overstay de l’aéroport international de Bangkok. Il n’avait pas l’âge requis pour un visa retraite, et ne pensais pas pouvoir bénéficier du visa O car il ne voulait pas se marier. Cependant le mariage n’est pas forcément nécessaire pour obtenir le visa O, il faut simplement pouvoir prouver qu’on subvient aux besoins d’un ou d’une thaïlandaise, relevé de compte en banque à l’appui.

Là on est dans le meilleur des cas : celui où vous décidez de quitter le pays par vous-même. Dans l’autre cas, si vous vous faites contrôler par la police avec un visa expiré, vous risquez gros. Je pense que si vous vous dirigez vers le distributeur automatique de billets le plus proche, vous pourrez éventuellement négocier un peu de répit et demander à ce qu’ils vous laisse quitter le pays par vos propre moyens. Ça peut sembler un peu cliché, mais sachez que beaucoup de petits incidents peuvent se régler à l’amiable avec nos amis les policiers thaïlandais. Cependant il se peut aussi que leur silence ne soit pas à vendre, et dans ce cas vous vous exposez à de plus gros ennuis : vous pourriez très bien être expulsés du territoire Thaïlandais, ou pire, gagner un séjour tous frais payés à l’IDC.


Immigration Detention Center de Bangkok

L’Immigration Detention Center, également appelé Bangkok Hilton par les expatriés (avec un soupçon d’ironie, je vous l’accorde) est la prison de l’immigration. Elle grouille de personnes ayant dépassés la durée de leur visa ou de leur exemption de visa, comme quoi le silence de bon nombre de policiers thaïlandais n’est pas à vendre. En principe vous y séjournez le temps d’être jugé, à la suite de quoi vous êtes déportés vers votre pays d’origine via votre compagnie aérienne nationale. C’est la loi : les Français ne peuvent être expulsés que via un aller simple avec Air France (à vos frais, bien sûr).

Et c’est aussi pour ça que l’IDC compte beaucoup d’Africains dans ses cellules : la plupart d’entre eux viennent du Nigeria et il n’y a pas de vols de leur compagnie nationale qui dessert Bangkok. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ils sont théoriquement condamnés à mourir de vieillesse à l’IDC, à moins que leur compagnie aérienne nationale se décide à inclure Bangkok dans ses destinations. Sans vouloir trop généraliser, la plupart de ces gens en situation irrégulière sont ceux qui traînent sur Sukhumvit, qui vendent de la drogue et payent la police de Lumpini pour effectuer leurs petites affaires en toute tranquillité.

La raison pour laquelle je vous incite fortement à ne pas dépasser la durée de votre visa en Thaïlande est bien simple : plus les gens abusent, plus les autorités sévissent. Pendant de nombreuses années les services d’immigration thaïlandais ont été plutôt laxistes quand aux problèmes d’overstay, mais dorénavant, c’est l’armée qui prend les choses en main. À l’heure où j’écris ces lignes, le NCPO à déjà mis en place son plan éradication des visa run, et prévoit des s’attaquer aux visas étudiants par la suite.

Crédit photo : http://www.thaiembassy.com/thailand/thailand-visa-types.php

SIMILAR ARTICLES



NO COMMENTS

Leave a Reply